Acromégalie

L’acromégalie est une maladie rare touchant essentiellement les individus de 30 à 40 ans également appelée maladie de Pierre Marie du nom du médecin qui l’a décrite. En effet, c’est une maladie due à une hypersécrétion d’hormone de croissance. L’hormone de croissance est aussi appelée GH pour Growth Hormone, ou hormone somatotrope. Selon que cette hypersécrétion se développe avant ou après la puberté, cette maladie se manifeste différemment.

Acromégalie

Symptômes

Une augmentation de volume des pieds, du crâne, du nez, des oreilles, de la langue, du coeur, de la thyroïde etc… accompagnée :
  • D’un écartement des dents.
  • De céphalées (maux de tête).
  • D’un décollement des oreilles.
  • De déformations de la colonne vertébrale (scoliose, cyphose).
  • D’une somnolence.
  • D’un prognathisme (saillie en avant de la mâchoire inférieure).
  • De fourmillements dans les mains.
  • D’une hypertension artérielle (augmentation de la tension artérielle).
  • D’un épaississement des traits.
  • D’une asthénie (fatigue intense) s’accompagnant d’un sentiment de grande lassitude.
  • De sueurs nocturnes.
  • D’une voix caverneuse.
  • De problèmes psychologiques.
  • D’une hyperglycémie (augmentation du taux de sucre dans le sang).
  • De douleurs des os des articulations (assez fréquemment).

CAUSES

En effet, dans l’immense majorité des cas (plus de 95 %), l’hypersécrétion d’hormone de croissance à l’origine de l’acromégalie est en rapport avec le développement d’une tumeur bénigne de l’hypophyse située en bas du cerveau, à peu près à la hauteur du nez.

Cette tumeur survient le plus souvent inopinément : elle se qualifie alors de « sporadique ». Dans d’autres cas, beaucoup plus rares, l’acromégalie est liée à une anomalie génétique : il existe alors d’autres cas dans la famille et elle peut s’associer à d’autres pathologies.

Néanmoins, l’opposition entre formes sporadiques et familiales est de plus en plus difficile à maintenir, dans la mesure où, dans les formes sporadiques, on a pu récemment montrer qu’il existait aussi des mutations génétiques à l’origine de la maladie.

Traitement

Le traitement médical utilise la bromocriptine, un médicament analogue à la dopamine.
Les effets secondaires de la bromocriptine (qui est donnée en petites quantités en début de traitement) sont :
  • Une constipation.
  • Des céphalées.
  • Une fatigue.
  • Une congestion nasale.
  • Des nausées.
  • Une hypotension orthostatique (chute de la tension quand l’individu passe brutalement de la position couchée à la position debout).
  • Des crampes abdominales.
  • Une irritation de l’estomac.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here