endométriose symptome

Endométriose symptome : Tout d’abord, l’endométriose affecte une femme sur dix entre 20 et 40 ans. En raison de saignements menstruels menstruel hors de l’utérus, dans le ventre par les trompes, avec pour conséquence la formation de nodules inflammatoires extrêmement douloureux.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

QU'EST-CE QUE L'ENDOMÉTRIOSE ?

L’endométriose est une maladie inflammatoire, hymen et chronique dans le système reproducteur féminin qui est expliquée schématiquement par le développement de muqueuse utérin (endomètre) et la colonisation d’autres organes. Par exemple vers le bas, sur le col de l’utérus, à l’origine de rapports sexuels douloureux, ou vers le haut, dans les trompes de Fallope ou sur ovaires. Outre des saignements menstruels survenant à l’intérieur du ventre et des rapports sexuels douloureux, des nodules se forment qui, au fur et à mesure des cycles, des mois et des années, vont grossir et entraîner des réactions inflammatoires responsables de douleurs très intenses.

Qui faut-il consulter ?

QUI FAUT-IL CONSULTER ?

Nous recommandons de consulter un gynécologue. Même si tout le monde connaît cette maladie. C’est les gynécologues chirurgiens sont les seuls spécialistes de l’endométriose, et ce sont eux qui prennent en charge le côté chirurgical. Donc, si vous êtes dans le doute, n’hésitez pas à aller voir un gynécologue spécialisé en chirurgie gynécologique pour l’endométriose.

 l’endométriose  Symptome : Voilà ce qu’il faut savoir !

Endométriose symptome

Pour certaines,ce sera l’incapacité de mener une vie normale, professionnelle, familiale et intime, que ce soit pour quelques jours ou durablement. Pour d’autres, ce sera l’incapacité de faire un effort physique, que ce soit soulever son sac de courses ou tout simplement tenir debout.

Cette douleur n’est pas une dysménorrhée primaire qui passe avec du paracétamol. Il s’agit bien souvent d’une douleur invalidante entraînant une incapacité totale ou partielle pendant quelques jours, voire, pour les cas les plus sévères, permanente, et nécessitant le recours à des antalgiques puissants et même morphiniques.

La douleur gynécologique est LE symptôme le plus explicite de l’endométriose. Il paraît alors incompréhensible que des patientes souffrant de douleurs pelviennes handicapantes depuis leurs premières règles soient diagnostiquées au bout de six années en moyenne.

Le symptôme le plus courant de l’endométriose (retrouvé chez 50 à 91% des femmes selon les études) est la douleur. Règles douloureuses (dysménorrhée). Douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunie). Et des douleurs pelviennes fréquentes, défécation douloureuse, difficulté pour uriner (dysurie). Douleurs lombaires, abdominales (ombilicales …). Ainsi que les douleurs pelviennes ou lombaires pouvant irradier jusque dans la jambe (cruralgie), …

La douleur liée à l’endométriose peut être continue ou ponctuelle, fonction de la localisation des lésions et des adhérences. Liée au cycle, elle se manifeste souvent de manière plus aiguë au moment de l’ovulation ou des règles.
Ils peuvent être multiples et liés à la localisation de la maladie, chronique ou périodique. Ainsi qu’elle peut être absente dans les formes asymptomatiques, et leur intensité n’est pas révélatrice de la gravité des lésions.

Les autres symptômes les plus couramment relevés dans l’endométriose sont :

• saignements (métrorragie, rectorragie ou spotting) principalement prémenstruels
• fatigue
• diarrhée ou constipation
• troubles digestifs
• brûlure urinaire, sang dans les urines
• lombalgie, sciatique ou cruralgie (douleurs irradiant dans la jambe)
• infertilité : la maladie est souvent révélée à l’occasion d’un bilan de fertilité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here