douleur intercostale

Une névralgie intercostale est une douleur ressentie au niveau du thorax. Elle caractérise la douleur ressentie sur le territoire d’un nerf intercostal. Il existe un nerf intercostal entre deux côtes, à droite comme à gauche et donc de nombreux territoires sensitifs pouvant se manifester comme douloureux. La cause de la névralgie définit les autres caractéristiques sémiologiques définissant ou accompagnant cette douleur.
Les mouvements de la colonne vertébrale ou les mouvements respiratoires peuvent par exemple modifier les caractéristiques de la douleur en la rendant plus intense.

Un patient souffrant d’une telle névralgie peut avoir une respiration superficielle à cause de la gêne ressentie lors de mouvements respiratoires plus amples. Au XIXe siècle, la classification des névralgies mentionnait la névralgie dorso-intercostale (Valleix, 1841) qui décrivait précisément cette douleur spontanée qui court le long d’un nerf intercostal.

Cette névralgie peut toucher 12 nerfs thoraciques et donc le 12e nerf thoracique est appelé nerf subcostal (et non intercostal). Il existe une 13e forme de névralgie intercostale, la névralgie dorso-intercostobrachiale (nervus intercostobrachialis): la névralgie court du dos au sternum (en passant sous la clavicule), mais se propage aussi en garrot autour du bras

Qu’est-ce qui cause la douleur intercostale ?

Blocage

– Une restriction de mouvement vertébrale ou costale peut être la cause d’une douleur intercostale. En effet, puisque les côtes s’articulent avec les vertèbres thoraciques, un dérangement entre ces deux structures osseuses peut venir irriter le nerf intercostal et causer de l’inflammation sur celui-ci. On remarque le plus souvent ce type de restriction chez quelqu’un qui dit avoir fait un « faux mouvement ».

Arthrose

– De l’arthrose vertébrale peut aussi venir causer des douleurs intercostales. La dégénérescence vertébrale, plus communément appelée arthrose, cause une diminution de mouvement entre les vertèbres. Cela a pour conséquence de créer de l’inflammation locale. Le nerf intercostal passant par là peut donc se voir souffrir de cette inflammation.

Grossesse

– L’augmentation de poids lors d’une grossesse prédispose grandement aux douleurs intercostales. Puisque la femme enceinte gagne en moyenne une trentaine de livres au cours de sa grossesse, il n’est pas surprenant d’apprendre que cette prise de poids entraine une grande tension sur les articulations du dos. Les articulations entre les côtes et les vertèbres se voient donc souvent irritées, ce qui augmente fortement le risque de souffrir de douleurs intercostales.

Traumatisme

– Un traumatisme, tel une fracture costale, peut également créer des douleurs intercostales. C’est souvent le cas lors de la pratique d’un sport, lorsqu’un coup est encaissé par la cage thoracique.
Soulager une douleur intercostale
Prendre des antidouleurs permettra de calmer momentanément la douleur, mais cela ne traite pas l’origine du problème. L’essentiel est de décontracter le muscle responsable. Pour cela, on peut soit prendre les décontractants musculaires que prescrira un médecin, soit se rendre chez un ostéopathe. À l’aide de manipulations douces ou rapides et précises, ce dernier rendra sa mobilité aux structures impliquées (vertèbres, côtes, thorax, voire organes digestifs).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here