il vous arrive parfois de trop manger ? Vous avez tendance à penser que vous pouvez arrêter de manger dès que votre estomac est plein. Réfléchis encore! La science prouve le contraire. Voici trois raisons pour lesquelles nous mangeons souvent beaucoup sans le savoir.

Les distractions

distractions

Nous mangeons souvent autre chose: regarder la télévision, travailler ou surfer sur Internet. Mais manger tout en étant distrait interfère avec les mécanismes de satiété. Nous avons donc besoin de plus de temps pour nous sentir rassasiés et, par conséquent, nous mangeons trop. La recherche a montré que manger avec attention à chaque bouchée réduit la consommation de nourriture.

>>>>>>>> Sport : Faut-il pratiquer des exercices quand on est malade ?

Taille des portions

La taille des portions

L’aspect visuel du repas, comme la taille des portions, affecte la quantité de nourriture que nous mangeons. Dans une étude américaine citée par Medical Xpress, des volontaires étaient assis à la table de la soupe. La moitié des bols était trafiquée pour se remplir automatiquement, à l’aide d’un tuyau sous la table, d’une façon lente et imperceptible. Les participants qui avaient une soupe emballée secrètement consommaient plus de 73% de ceux qui remplissaient leur propre pot, mais ne se sentaient pas le plus. Il est peu probable que vous remplissiez votre assiette à votre insu, mais il est important de savoir que vous êtes susceptible de manger autant de nourriture que votre assiette peut contenir.

La variété

LA VARIÉTÉ

Quand nous mangeons, nous nous habituons au goût de la nourriture. Après un certain temps, ces aliments nous donnent moins de plaisir et nous arrêtons de manger. Lorsque nous avons beaucoup de saveurs dans notre assiette, nos goûts sont renouvelés et nos appétits sont augmentés. Une alimentation variée est nécessaire pour rester en bonne santé, mais on peut se méfier de certaines situations, comme les buffets, où le choix est très large.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here